Jardins du Maroc série « Jardins d’ici et d’ailleurs » Arte fr [Video]

jardin d'ici et d'ailleurs- Arte

Jardins d’ici et d’ailleurs – Une série de Arte.fr

Arte et Jean-Philippe Teyssier, architecte paysagiste ont réalisé une extraordinaire série TV jardins d’ici et d’ailleurs qui recense et nous montre les plus merveilleux jardins d’Europe et de la planète. Angleterre, France, Allemagne, Espagne, Portugal, Italie et bien d’autres..

À chaque fois Jean-Philippe Teyssier nous explique l’origine du jardin, sa structure, la démarche de son fonctionnement, mode d’entretien et tout ce qu’il contient de plantes de fleurs et diverses ornements.

Un rêve et un émerveillement pour les amoureux de nature, et les jardiniers, avec des plans et des images magnifiques. Un grand travail d’Arte par l’infinité de ce que nous y découvrons et apprenons.

Jardins du Maroc

Deux émissions ont été consacrées à des jardins marocains pour l’intérêt de leurs histoires de leurs structures et de leur grande beauté. Celui de Jnan Sbil à Fès et de L’Agdal à Marrakech.

Jardins d’ici et d’ailleurs – Le jardin Jnan Sbil à Fès [Video]


Vidéo: Jardin d’ici et d’ailleurs – FES- Le jardin de Jnan Sbil

Au nord du Maroc, la ville de Fès possède la plus grande médina du monde.

Créé par le sultan Moulay Abdallah au XVIIIe siècle, le jardin de Jnan Sbil (le paradis » en arabe) est devenu jardin public au siècle dernier. « Jardin d’ici et d’ailleurs » et Jean-Philippe Teyssier, architecte paysagiste, nous le font visiter.

Oranger du Maroc
Oranger du Maroc

Les jardins de l’Agdal à Marrakech [Video]

Les jardins de l’Agdal poumons de Marrakech, sont les plus anciens jardins de Marrakech, conçus au 12ieme siècle sous le règne d’Abd el-Moumen, un souverain almohade.
Entre les monts de l’Atlas et le désert du Djebilet, l’Agdal, une oasis de plus de 500 hectares cernée de 9km de remparts et mitoyenne de la ville de Marrakech.

Vidéo: Jardin d’ici et d’ailleurs – L’Agdal à Marrakech

Ces jardins touchent au sud la zone du palais Dar El Makhzen. Les premiers arbres ont été plantés au xiie siècle par les Almohades. La forme actuelle des jardins ainsi que les murs d’enceinte ne datent que du 11ieme siècle.

 

 

Schema-irrigation-des-jardins-de-Agdal-Marrakech-Maroc
Schéma d’irrigation des jardins de l’Agdal de Marrakech Maroc

Les grenadiers, orangers et oliviers sont irrigués par plusieurs réservoirs remplis d’eau du haut Atlas grâce une canalisation et un stockage subtil de l’eau de la montagne . Au bord du Es Sala, le plus grand des bassins d’eau, se trouve le Dar El Hana, un palais avec une terrasse panoramique d’où l’on peut admirer la chaîne du haut Atlas au-delà des jardins.

Le mot Agdal dérive de la langue berbère et signifie «prairie clos».

*NB: Une simple petite partie se visite. L’accès à la globalité du jardin n’est pas ouvert au public .

Jardins arabo-musulmans

Jardins d’ici et d’ailleurs Bagh-e Fin (Iran)
Jardins d’ici et d’ailleurs Bagh-e Fin (Iran)

 Arte et Jean-Philippe Teyssier ont par ailleurs traité les jardins arabo-musulmans en allant en Iran voir la Chahar Bagh avenue d’Ispahan et le Jardin de Bagh e Fin à Kashan.

Le jardin Marjorelle

Jardin Marjorelle de Marrakech – MAROC –
Jardin Marjorelle de Marrakech – MAROC –

Le Jardin Majorelle à Marrakech de Yves Saint Laurent et Pierre Bergé qui lui se visite au coeur de la ville de Marrakech au Maroc ne figure pas dans cette série, étant d’une toute autre origine et d’un autre interêt que tous ceux montrés dans  Jardins d’ici et d’ailleurs.

Série Jardins d’ici et d’ailleurs – Arte – Jean-Philippe Teyssier –
Série Jardins d’ici et d’ailleurs – Arte – Jean-Philippe Teyssier

Toutes la série d’Arte des Jardins d’ici et d’ailleurs est disponible en replay sur le site d’Arte (temporairement) ou sur Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *