Les engagements écologiques et de developpement durable du Maroc pris à COP22

Les engagements du Maroc pour la COP22

Le sommet climat a eu lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. La 22e conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques a vue la participation de 197 pays.

« La 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) qui s’est déroulée à Marrakech, a connu un franc succès qui honore le Maroc et consolide la confiance et la crédibilité dont jouit le Royaume au niveau international ». Ségolène Royal

Il s’agisait surtout de mettre en oeuvre l’accord de Paris (Cop21) adopté en décembre 2016.

Développement durable

Le Maroc a donc adopté une stratégie de développement durable favorisant l’équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et sociales. ayant pour objectifs d’améliorer le cadre de vie des citoyens, renforcer la gestion durable des ressources naturelles et encourager le recours aux technologies d’énergies propres.

Afin de se donner les moyens de concrétiser cette ambition, le Maroc a déjà lancé plusieurs réformes politiques, institutionnelles et socio-économiques. La nouvelle Constitution de 2011 avait d’ailleurs consacré le développement durable en tant que droit pour tous les citoyens.
Ce processus a donc été renforcé par l’adoption de la Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable, élaborée grâce à une large concertation avec le secteur public, les opérateurs privés et la société civile.

La mise en œuvre de la Stratégie de Mise à Niveau de l’Environnement et l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) sont venus compléter ce processus.

Par ailleurs, les principes de développement durable s’intègrent dans les stratégies sectorielles, à l’instar de la stratégie Plan Maroc Vert concernant les secteurs de l’agriculture et de l’agro-industrie, cruciale pour la sécurité alimentaire du Royaume.

Le Maroc et les énergies renouvelables

Le Maroc, faible émetteur de gaz à effet de serre, a adopté depuis 2009, une politique volontariste et ambitieuse en matière d’énergies renouvelables. Le Royaume s’est donc fixé l’objectif d’atteindre la production de 52% de sa capacité électrique grâce à des énergies renouvelables d’ici à 2030.

Pour concrétiser sa démarche, le pays dispose de nombreux atouts. En effet, le Maroc bénéficie d’un ensoleillement de 300 jours par an. La vitesse des vents y atteint une moyenne de 9m/s dans les régions du littoral notamment, en plus de ressources hydriques non négligeables.

Les projets phares du Maroc :
Le Maroc a ouvert les chantiers qui lui permettront de concrétiser sa vision avec des objectifs chiffrés :

Augmenter la part des énergies renouvelables à 42 % et améliorer l’efficacité énergétique de 12% d’ici à 2020.

En 2030, la part de l’énergie électrique produite à base d’énergies renouvelables, s’établira à 52%.

Création:

  • Une Agence dédiée aux Energies renouvelables et à l’Efficacité énergétique (ADEREE)
  • Une Agence Nationale de l’Energie Solaire (MASEN), ont été créées.

Une législation concernant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, a été mise en place, ainsi qu’un fonds dédié.

Parcs éoliens
Le projet marocain d’énergie éolienne vise la mise en place, à l’horizon 2020, d’une capacité de 2000 MW, permettant une production annuelle qui correspond à 26% de la production électrique actuelle du Royaume. Cela permets d’éviter l’émission de 5,6 millions de tonnes de CO2 par an.
Les sites identifiés pour ce projet sont : Tanger, JbelLahdid,Taza,Midelt, Tiskrad et Boujdour. Ils seront mis en service entre 2017 et 2020.

 

Parcs solaires: NOOR

Le Programme  « NOOR » prévoit la construction de 5 centrales solaires d’une capacité totale de 2000 MW à l’horizon 2020. Les sites prévus pour ces complexes se situent dans les régions d’Ouarzazate, Ain BniMathar, Foum Al Oued, Boujdour et SebkhatTah.

La première phase du projet à Ouarzazate, Noor1, a été inaugurée par Sa Majesté Mohammed VI le jeudi 4 février 2016. Cette centrale s’étend sur une superficie de 450 hectares. Donc à terme, le programme permettra d’éviter l’émission de 3,7 millions de tonnes de CO2 par an.

    Maquette 3d interactive réalisée par moondar, studio de 3d Marocain à Casablanca, pour Masen

 

 

Sur une place au maroc Marrakech Cop22 attraction ecologique
Des bicyclettes pour faire tourner une sphère planétaire à Marrakech Cop22

Un commentaire sur “Les engagements écologiques et de developpement durable du Maroc pris à COP22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *