MAROC : Généralisation de la couverture sociale au profit de l’ensemble des Marocains

Le roi Mohammed VI, son fils, le prince Moulay Al-Hassan

Le Roi du Maroc Mohamed VI  a annoncé le 29 juillet 20 20 la mise en place prochaine d’ une généralisation de la couverture sociale « au profit de tous les Marocains » au cours des cinq prochaines années.

C’est au cours d’une allocution marquant le 21e anniversaire de son accession au trône, accompagné de son fils le Prince héritier Moulay el-Hassan que le souverain du Maroc a adressé un discours à la nation.

Engageant le pays vers d’importantes et nouvelles réformes dans un vision globale économique et sociale, 

Selon Mohamed VI , la crise liée à la pandémie a « mis en évidence un certain nombre d’insuffisances », notamment « la faiblesse des réseaux de protection sociale » pour « les franges de la population en situation de grande précarité » Le pays comptant  35 millions d’habitants.

La mise en place d’un système d’aides sociales pour les plus démunis, sur la base d’un registre social unifié inspiré du modèle indien, est évoquée depuis 2013. Mais le projet a tardé pour des considérations politiques.

Une couverture sociale au profit de tous les marocains

« Le moment est venu de lancer, au cours des cinq prochaines années, le processus de généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains ».

Le roi Mohammed VI, son fils, le prince Moulay Al-Hassan le prince Moulay Rachid
Le roi Mohammed VI, son fils, le prince Moulay A-Hassan et le prince Moulay Rachid son frère

Généralisation de l’assurance maladie obligatoire et des allocations familiales

« Le déploiement progressif de cette opération devrai se faire à partir du mois de janvier 2021 selon un programme d’action précis. Celui-ci devra porter, en premier lieu, sur la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et des allocations familiales. »

Retraite et perte d’emploi

« Il sera ensuite étendu aux autres couvertures sociales que sont la retraite et l’indemnité pour perte d’emploi. »

Registre social unifié (RSU)

« Pour qu’il profite directement et pleinement aux bénéficiaires, ce projet requiert une réforme rigoureuse des systèmes et programmes sociaux déjà en place, notamment à travers l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU). »

 

Relance de l’économie nationale 

Le Roi Mohamed VI a également annonce un plan de 120 milliards dirhams, (+ de 12 milliard €) soit 11% du PIB consacrés à la relance de l’économie nationale suite à l’impact de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Création d’une Agence Nationale dont la mission consistera à assurer la gestion stratégique des participations de l’Etat et à suivre la performance des établissements publics ».

 


Espoir d’une couverture sociale au Maroc 

La protection sociale représente un grand espoir pour le pays et les marocains méritant. Dans son discours Sa majesté Mohamed VI a appelé le gouvernement, à faire au mieux en concertation avec les partenaires sociaux, pour en favoriser l’élaboration.  » Guidé par les principes de probité, de transparence, de droit et d’équité, ce dispositif devra prévenir tout dérapage ou toute instrumentalisation de ce noble projet sociétal à des fins politiques. »

Une réponse à la grande précarité

Cette annonce du Roi du Maroc novatrice très importante est en mesure de répondre aux attentes de nombreux « marocains » et nous fait espérer que la réalisation de ce « projet assurance maladie obligatoire  » entre autres, permettra de résoudre les très très  nombreuses et dramatiques situations vécues par les familles marocaines n’ayant pas les moyens matériels de se soigner. Le fonctionnement du système actuel de santé étant catastrophique.

 

La solidarité familiale jouant

Etat des lieux;  Lorsqu’une personne est malade les valeurs de « soutiens familial » jouant, il est demandé aux membres de la famille de participer à différents frais, dans la mesure de leurs possibilités.

Si l’état de santé ne s’améliore pas, et en fonction du prix exorbitant que demandent les soignants, les interventions médicales diverses, médecins, hôpital, dispensaires etc. les familles cessent de payer. Elles renoncent et le malade est renvoyé chez lui, pour très souvent y mourir, sans aucun accompagnement médical . Les valeurs d’Islam aidant, là encore on accepte la situation pourtant cauchemardesque.

 

Alain Michel THIERRY

 

Télécharger
Discours du 29 juillet 2020 du Roi Mohamed VI 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha anti-robot :